350 jeunes du Gontougo formés par la fondation Jeunesse numérique 

Grâce au Conseil Régional,
350 jeunes du Gontougo formés par la fondation Jeunesse numérique            
La problématique de l’employabilité des jeunes constitue un enjeu primordial pour l’Etat de Côte d’Ivoire. En vue d’aider à la résolution de ce problème, des structures le suppléent en apportant des solutions pour l’insertion des jeunes dans le tissu économique. C’est le cas de la fondation jeunesse numérique (FJN), à travers le projet TIC-ACADEMY. Elle a déposé ses valises à Bondoukou, le jeudi 15 avril 2021 dans la salle du foyer polyvalent de la mairie de Bondoukou pour former 350 jeunes du Gontougo, sélectionnés par le Conseil Régional. Selon M. Ouattara Sébastien, le responsable administratif de ladite fondation, il s’agit « à travers le projet TIC-ACADEMY de faire prendre conscience aux jeunes du potentiel des emplois dans le secteur du digital ou du numérique, de les former pour qu’ils investiguent ledit secteur pour se créer des emplois ». Aussi ajoute-il que cette caravane itinérante est caractérisée d’une part, par des sessions de formation initiales et d’autre part, par des sessions de formation en ligne des jeunes. Les modules dispensés gratuitement pendant 3 jours portent sur le mangement et la gestion des projets, l’étude de l’écosystème des métiers du numérique, l’éducation financière, l’initiation à la programmation informatique et robotique, le management des drones et l’écosystème du virtuel. Saisissant l’occasion, M. Ouattara Sébastien a salué, l’implication du conseil régional du Gontougo, membre de l’Assemblée des régions et districts de Côte d’Ivoire (ARDCI), partenaire dudit projet dans la mobilisation, le transport et l’hébergement des participants venus des 4 coins de la région. Il a demandé au 4ème vice-président, M. Ouattara Mohamed de traduire ses remerciements au président de l’institution de développement, M. Kossonou Kouassi Ignace pour sa sollicitude dans la réussite du projet dans le Gontougo. Au nom du président du conseil empêché, M. Ouattara Mohamed a salué les responsables de la fondation pour le choix du Gontougo dans le cadre de cette formation et lancé un appel aux jeunes afin de saisir cette chance pour leurs insertions dans le tissu économique. Il avait à ses côtés le 3ème vice-président, M. Kouakou Bio. Représentant le préfet de région, M. Adonis Famien a demandé aux jeunes de s’approprier cette formation qui cadre avec les actions du gouvernement dans l’employabilité de cette frange de la population. Notons que l’ARDCI était représentée par M. Sylla Moustapha, responsable de la communication et du système d’information de cette faîtière.
Attson Aly

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*